Bien que les moissons de blés soient terminées en France, nous sommes en mesure de vous donner quelques informations sur l'année écoulée.

La récolte Française est marquée par :  

  • Un recul important des volumes dû à un emblavement et des rendements en baisse.                                            
  •  Les analyses labo montrent cependant une bonne qualité des blés récoltés.                                                   

La météo de l'hiver 2019 a été particulièrement douce et humide, avec de nombreuses surfaces inondées. 

Le printemps nous a réservé beaucoup de pluie en mai, peu de soleil et peu de froids prononcés.  

Au moment de la floraison des épis de blés, la pluie et le manque de luminosité ont fortement limité la fécondation et ont donc fortement limité la formation des grains.

A ce jour, nous mesurons les dégâts tant sur le conventionnel qu'en culture Biologique: les estimations donnent 25 à 30% de rendement agricole en moins et jusqu'à 70% en Biologique !    

Le Ministère de l'agriculture Français estime le récolte de blés tendres à environ 29 millions T avec un rendement de 5,6 T/ ha contre un rendement l'an passé de pratiquement 8T/ha et une récolte de 41 millions T, on a affaire à une récolte similaire à 2016.

Au Moulin de Champcors:

Nos partenaires José Godineau et Frédéric Fougeray, ont des récoltes en baisse de 20%, mais amplement suffisantes pour couvrir nos besoins. Pour rappel, le moulin de Champcors écrase 2300 T / an, ce qui est très peu.

Aspects qualitatifs:

Les protéines forment une pâte plus extensible cette année mais attention à son excès qui peut entrainer  des pâtes molles et sans tenue. Nous veillerons à augmenter un peu les corrections en acide ascorbique pour le pain blanc, et en malt et peut-être gluten cette année dans la Tradition. Aucun phénomène de prégermination n'est à signaler. Les maladies ne semblent pas avoir généré sur les terres des nos partenaires la présence de mycotoxines au-delà des normes légales.

Nous sommes encore en possession de bons stocks de vieux blés 2019, et je prévois en incorporer 10% mi-octobre.

Évolution à court et moyen terme:

Nos blés proviennent des fermiers cités ci-dessus, à 150 km du moulin au plus, tous deux en culture raisonnée. Mon souhait est de répondre aux consommateurs vers plus de proximité.Je travaille aujourd'hui avec une groupement d'agriculteurs d'Ille-et-vilaine pour développer la culture de blés meuniers supérieurs, dans un cadre de dépollution des cours d'eau et zones humides, donc en culture raisonnée ou Bio.

Nous commençons à faire des tests avec certains, mais ce projet demande de lourds investissements en ferme, et devrait aboutir vers 2024.